Rechercher

La visualisation, outil puissant en coaching


Une méthode très efficace pour intégrer les changements dans l'inconscient, en y fixant les nouvelles compétences, est la visualisation.

Elle permet d’orienter nos émotions et notre esprit vers un objectif défini, de faire croire au cerveau que l’on a déjà réussi afin qu’il soit à l’aise et oublie sa peur du jugement.

Afin d’aborder la vie d’une manière plus positive, la visualisation peut agir comme une reprogrammation de l’inconscient, lui permettant de créer des circonstances conformes aux images et aux pensées qui ont été imaginées.

Pratique active, très utilisée en coaching sportif, elle permet d’améliorer la performance, en se concentrant sur la visualisation du processus et non seulement de l’objectif.

Des études observant le fonctionnement des neurones dans le cerveau ont constaté qu’ils interprètent l’imagination et la pratique réelle de la même manière. Ainsi un cerveau « entrainé » même sans stimulation physique sera plus prédisposé à créer un comportement déjà visualisé quand la pratique réelle aura lieu.

Lorsque l’objectif a été défini,  le coach peut utiliser la visualisation en séance afin de projeter son client dans le ressenti interne complet de la situation.

Par exemple, dans le cas d’un client qui doit donner prochainement une conférence devant un public inconnu et craint de perdre ses moyens et d’oublier son texte, le coach peut l’aider à construire mentalement son scénario de réussite en le préparant à l’aide de la visualisation. Pour cela, il l’invitera à visualiser sa future prise de parole en imaginant sa position droite et assurée, sa voix posée, sa tenue irréprochable, sa diction claire, un sourire sur ses lèvres, face à un auditoire intéressé, des visages amicaux, et bien-sûr des applaudissements.

Tout en l’accompagnant par ses questions : « que voyez-vous ? Que sentez-vous ? Comment sont les couleurs? Comment est positionné votre corps ? Qu’entendez-vous ? il lui permet de se positionner dans l’instant en mode associé, acteur du moment. SI le client visualise mieux la scène et se sent plus à l’aise comme spectateur, il le fera en mode dissocié, en s’imaginant face à un grand écran.

Ce travail se fera avec un renforcement sur la confiance en ses possibilités, ainsi que l’acceptation de la réalisation sans réserves.

L’entrainement à la visualisation devra se faire régulièrement afin d’avoir plus d’impact et de permettre au cerveau d’enregistrer et de s’imprégner de la scène.


Points clés d’une technique de visualisation :

1.                   Définir l’objectif : aider le client à établir un objectif conforme à ses valeurs pour adopter le comportement souhaité. L’intention doit être positive, aller au-delà de ses propres besoins, réaliste, oncologique et écologique. Au lieu de se concentrer uniquement sur un aspect d’un changement perçu, le changement souhaité devra également s'aligner sur la santé, les relations et les autres aspirations de la vie du client.

2.                   Entrer dans un état de réflexion détendu, pouvant s’obtenir par la concentration ou la méditation. Il s’agit d’un état de pensées focalisées. Dans cet état, l'inconscient est profondément influencé par les nouveaux apports et les compétences peuvent être bien intégrées.

3.                   Créer une réalité visuelle dynamique. Établi dans un état méditatif, on étend l'objectif dans une réalité visuelle beaucoup plus large en visualisant ce que l'on ferait réellement pour réaliser l’objectif. L’état final du comportement souhaité, tel que reflété dans les résultats au travail, dans la vie personnelle et dans tous les aspects du quotidien, doit être visualisé sous forme de couleurs, de mouvements et de perceptions sensorielles. Plus cette visualisation est vive, plus le câblage est profond.

4.                   Lâcher prise. Plus nous sommes obsédés par un résultat, moins nous nous concentrons sur le processus et les détails. Si nous sommes obsédés par un échéancier dans un projet, la qualité en souffre, notre santé mentale en souffre. Une fois que l'on a visualisé le désir comme une réalité réalisée, il faut le laisser aller. Nous pouvons par exemple visualiser notre objectif  et sa réalité réalisée dans une bulle à laquelle on attribuera une couleur, puis la voir disparaître.

4 vues

©2020 par Chantal DUNAND

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook