Rechercher

Savoir écouter son corps

Écouter son corps n'est pas chose facile. Il faut du temps, de la patience et de la persévérance pour apprendre à le faire. En fait, nous entraînons notre esprit et notre corps à ne faire qu'un et cela doit se faire progressivement, à mesure que nous nous familiarisons avec les rouages et les nuances de notre monde intérieur. Lorsque nous y parvenons, nous devenons capables d'utiliser notre corps et notre esprit comme les instruments finement rodés qu'ils sont vraiment.

Connecter le corps et l'esprit

La clé pour écouter réellement notre corps et comprendre ce qu'il nous dit est de ressentir de l'empathie pour lui et pour nous-même. Après tout, c'est notre corps, nous vivons à l'intérieur de lui. Souvent, nous sommes culturellement conditionnés à faire face aux difficultés et si nous nous sentons stressés par une situation particulière nous avons tendance à ignorer ce sentiment, à étouffer nos émotions et à continuer jusqu'à la rupture.

Nous adoptons la même bravoure insensée lorsque nous sommes malades ou blessés. Nous avons tendance à continuer avec une détermination tenace qui ne tient pas compte des signes avant-coureurs. Nous finissons généralement par aggraver les choses plutôt que de les améliorer.

Voici comment éviter tout cela dans un premier temps :

- Rester ouvert à ce que nous ressentons.

Cela signifie que nous ne devons pas ignorer les situations qui nous rendent stressés et mal à l'aise. Il est vrai que nous n'avons souvent pas le choix et que nous ne pouvons pas nous défiler, mais la reconnaissance nous permet de nous rendre compte que nous sommes stressés et que nous pouvons donc mieux gérer la situation.

- Établir une routine.

Même les modes de vie les plus erratiques ont encore une certaine routine. Une routine nous permet de créer des creux et des pics naturels dans notre journée, lorsqu'il est normal de ralentir un peu et de prendre un peu de repos avant de recommencer.

- Sourire

Un sourire libère les mêmes endorphines dans notre corps que si nous étions vraiment heureux et, au bout d'un certain temps, tout commence à se remettre en place.

- Méditer

La méditation favorise le bien-être mental, limite le stress, l'anxiété et le risque de dépression. Elle stimule le cerveau, réduit la douleur et renforce notre immunité. 

De nombreuses applis, guides ou vidéos de méditation sont disponibles en ligne : pour les débutants, il suffit de commencer par 10 minutes chaque jour, en choisissant le programme qui nous semble le plus adapté.

- Faire de l’exercice

Choisir une activité et s’établir un programme d'entraînement tout en étant réaliste. Passer de zéro à intensif du jour au lendemain peut tourner au désastre ou à la blessure. Le corps est une machine adaptative mais il a besoin de temps pour s'adapter. Assurez-vous donc d'augmenter progressivement votre charge d'entraînement et vos niveaux de difficulté et de suivre la voie lente et régulière qui a fait ses preuves.

- Etre gentil avec soi-même

C'est probablement la partie la plus difficile à suivre. Nous avons tendance à nous sacrifier beaucoup trop facilement parce que notre corps est quelque chose que nous contrôlons, ce qui fait qu'il est facile d'ignorer nos propres besoins en premier lieu. S'assurer que nous mangeons bien, que nous buvons beaucoup d'eau et que nous nous reposons et dormons suffisamment est la chose la plus difficile à maintenir, mais c'est important pour la récupération physique et mentale et l'équilibre à long terme. Se reposer profondément de temps en temps a tendance à compenser le mode de vie mouvementé que nous menons tous. Rester hydraté et se reposer en écoutant de la musique, en jouant à un jeu ou simplement en regardant une vue sont autant d'activités qui aident à détourner notre esprit et notre corps de l'effort constant et leur permettent de se recharger.


3 vues0 commentaire

©2020 par Chantal DUNAND

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook